LES BONS GESTES AU TRAVAIL

Au bureau :

› Je réduis le chauffage en partant, sans l'éteindre complètement, et je le remonte un peu en rentrant. Ce sont les écarts de température et notamment le redémarrage qui coûtent cher !
› J'évite de mettre le chauffage à plus de 21°C. Travailler dans un environnement surchauffé n'est pas sain pour l'organisme.
› Je pense à aérer les bureaux, mais pas plus de 5 min en hiver.
› J'évite de laisser les vitres ouvertes longtemps s'il y a le chauffage ou la climatisation.
› La meilleure température pour la climatisation est de 5°C de moins que la température extérieure. Les écarts de température trop forts entre extérieur / intérieur fatiguent les organismes. Chaque degré fait économiser 7% sur la facture;
› J'évite de laisser les appareils en veille, car ils consomment pour rien.
› J'évite de laisser la lumière allumée lorsqu'il y a suffisamment de luminosité ou s'il n'y a personne dans le bureau.
› Je limite les photocopies ou l'usage du papier au strict nécessaire et j'imprime en recto verso. Certaines polices de caractères utilisent 20% en moins d'encre (Century Gothic).
› Je pense à trier les déchets dans les corbeilles ou les bornes prévues à cet effet. S'il n'y a rien de prévu, je demande un sac de collecte et je fais mon tri personnel que j'apporte en partant au PAV.

A l'atelier :

› Je pense à remettre en charge les véhicules ou matériels électriques pour les avoir disponibles à tout moment.
› Je ferme les portes qui permettent d'isoler les espaces chauffés, des espaces non chauffés.
› Je ne laisse pas de véhicule moteur allumé dans le bâtiment.
› Je ne jette pas de produits dangereux (solvants, carburants, peintures...) à l'égout. Je les stocke dans un endroit sûr pour les transférer en déchèterie, tout comme les chiffons empreints de produits chimiques.

En voiture :

› Je réduis au maximum mes déplacements.
› Je co-voiture le plus possible, surtout pour aller à des réunions avec des collègues.
› Je partage les véhicules de service, surtout s'ils restent sur le parking.
› J'évite la clim à fond, surtout fenêtres ouvertes ! ma consommation de carburant augmente illico.

LES BONS GESTES AU QUOTIDIEN

Au jardin :

› J'arrose mon jardin le soir quand l'évaporation est moins forte et je paille autour des pieds de mes plantations.
› J'utilise des techniques économes en eau : goutte-à-goutte, tuyaux suintants.
› J'utilise des produits naturels pour l'entretien du jardin (compost).
› Je n'utilise ni insecticides ni pesticides, je les remplace par des plantes répulsives
 

En voiture :

› Je privilégie les transports en commun, le vélo, le roller, la trottinette ou la marche à pied, surtout si j'ai à effectuer un court trajet en ville.  
› Si je suis obligé(e) d'utiliser ma voiture, je démarre en douceur pour éviter une sur consommation  coûteuse et de forts rejets polluants et je conduis en souplesse (40 % d'économie d'essence + rejets d'émissions polluantes).
› Je n'oublie pas de faire contrôler régulièrement ma voiture notamment le filtre à air et le pot d'échappement.
› Je respecte les limitations de vitesse, ce qui renforce la sécurité routière et réduit aussi la pollution.
› Je propose à mes voisins de partager la même voiture.

A la maison :

J'utilise une lessive sans phosphates pour éviter la prolifération d’algues microscopiques, dangereuses pour la vie aquatique.
› Je ne jette pas les restes de peintures, les huiles, de solvants usagés (white-spirit, acétone) dans les toilettes ni dans l'évier mais à la déchèterie. Je dégivre régulièrement mon réfrigérateur avant que la couche de givre n'atteigne 3 mm  d'épaisseur, ce qui me permet d'économiser jusqu'à 30 % de sa consommation.
› Je participe et j'incite au tri sélectif des déchets pour permettre le recyclage. Lors d'un grand nettoyage de ma cave, de mon grenier ou de mon garage, je dépose mes déchets et encombrants dans la déchetterie la plus proche de chez moi.
J’économise l’eau : je prends une douche rapide plutôt qu'un bain ainsi je réduis par 4 ma consommation. Je coupe l'eau quand je me brosse les dents, me lave les mains ou me rase.
J'installe une chasse d'eau à double commande.
› J'envisage de construire mon pavillon selon les concepts bioclimatiques. Je privilégie des matériaux et des systèmes de chauffage et d'éclairage respectueux de l'environnement.
J’économise l’énergie : Je ne laisse pas les appareils électriques en veille et j'éteins la lumière quand je quitte une pièce. Je module le chauffage en fonction des pièces de la maison.
› Je privilégie l'achat de produits « durables » ou conditionnés en écorecharges par rapport aux produits jetables. J'achète des fruits et des légumes de saison. J'achète, dans la mesure du possible, des produits locaux.

Service développement durable

Service développement durable, en charge de la mise en place et de l'animation du Plan climat énergie territorial :
Tél : 04 42 11 16 24 / contact.gecco2@ouestprovence.fr